Le football féminin


/

Lorsque l’on parle de football, du sport roi, on pense en première intention aux hommes. En effet, le football masculin est bien plus populaire et on y accorde plus d’intérêt. Cependant le football féminin mérite aussi de notre part une attention toute particulière. Il en sera question dans cet article.

Les débuts du football féminin

Vous serez peut-être étonné d’apprendre que le football féminin se pratiquait déjà au XIXe siècle ! Eh oui, le football féminin n’est pas un sport aussi récent. Le tout premier match ayant vu deux équipes de 11 femmes s’affronter sur un terrain de football s’est tenu en mai 1881 ; ce match a opposé l’Angleterre à l’Écosse. Il faut noter que ce match a attiré des milliers de spectateurs. De la Grande-Bretagne à toute l’Europe, le football féminin s’est progressivement répandu. Il a fallu attendre le dernier jour du mois de septembre en 1917 pour voir les femmes jouer sur un terrain de football en France. Suivant les mêmes règles que le football masculin, le football féminin à connu des moments sombres, surtout en France, où il fut interdit pendant quelques années (entre 1921 et 1926) suite à la mort d’une joueuse, en plein match. Mais aujourd’hui, le football féminin a retrouvé ses lettres de noblesse et est soutenu par la FIFA.

Les principales compétitions

Tout comme le cas du football masculin, le football féminin a ses principales compétitions à savoir la Coupe du monde féminine de football, organisées par la FIFA (Fédération internationale de football association) ; le tournoi de football ayant lieu lors des Jeux olympiques, organisés par le CIO (Comité international olympique) et la ligue des championnes (à l’image de la ligue des champions opposant des clubs de football masculin) organisée par l’UEFA sous l’égide de la FIFA. Notons enfin que la toute première récipiendaire du Ballon d’or féminin est la Norvégienne Ada Hegerberg, récompensée en 2018.