Le vocabulaire du patinage artistique


/

Le patinage artistique est un sport, mais aussi un art très séduisant et captivant. Nous aimons tous suivre une compétition de patinage artistique, pas forcément parce que l’on connait les règles, mais bien sûr pour la beauté des figures que l’on peut y voir. Découvrons le vocabulaire du patinage artistique.

Ce qu’il faut savoir sur le patinage artistique

Au départ le patinage artistique avant de devenir un sport était une activité destinée aux bourgeois. C’était leur distraction préférée dans l’Europe du XIXe. Les bourgeois se retrouvaient donc très souvent sur les cours d’eau gelés pour se distraire. Cette activité fut améliorée grâce à Edward Bushnell qui inventa les premiers patins artistiques en lame d’acier en 1850. Progressivement cette activité est devenue un sport jusqu’à devenir sport olympique en 1908. Par ailleurs au cours des compétitions de patinage artistique, les pratiquants se vêtissent d’une manière bien particulière. Le vêtement est essentiellement constitué de jupe, pantalons, robes et collants. La particularité des costumes du patinage artistique est leur flexibilité. Notons en outre que tout comme tous les autres sports, le patinage artistique a son jargon spécifique.

Les expressions propres au patinage artistique

Il est impossible de suivre une compétition de patinage artistique sans entendre le terme Axel. L’Axel est en fait, en patinage artistique un saut aisé à reconnaitre. C’est en effet, l’unique saut dans lequel le patineur se propulse en position avancée. Un autre terme très entendu est le croisé. En fait, c’est une technique qui permet au patineur d’augmenter sa vitesse de patinage en croisant et décroisant les pieds successivement. Il est aussi très courant d’entendre en patinage artistique les termes de danse à savoir la danse de création, les danses libres et les danses imposées. Ces trois catégories de danses sont notées lors des compétitions et occupent une place non négligeable dans la notation générale.