Les règles du judo, sport de combat


/

Le judo est un sport de combat devenu sport olympique en 1972. Plus qu’un art martial, le judo permet aux pratiquants de développer certaines vertus à savoir le courage, la politesse, la sincérité, l’honneur, la modestie, le respect, le contrôle de soi et surtout l’amitié. Découvrons ensemble cet art martial.

Le judo, ses origines et principes

D’origine japonaise et dérivée du Ju-jitsu, le judo, signifiant littéralement « voie de la souplesse », a été créé à la fin du XIXe siècle, en 1882 par le maître Jigoro Kano. Les combats au judo se font à mains et pieds nus sur un tapis raide connu sous le nom de tatami. Officiellement de forme carrée, le tatami couvre au moins une surface de 64 m2 au moins et 100 m2 au plus. Depuis sa création, le judo s’est élargi au monde entier et est apparu en France en 1936.

Les techniques de combat au judo

Le but d’un combat de judo est de projeter son adversaire au sol et de le neutraliser pendant un moment relativement long. Plusieurs techniques concourent à cet objectif. On distingue en effet, les techniques dites de projection ; les techniques de contrôle ou katame waza, dont le but est de neutraliser l’adversaire ; les coups de pieds ou gerris ; coups de poing ou tsuki et les shuto qui sont en réalité des coups du tranchant de la main.

La hiérarchie des ceintures, symbole du grade

On distingue dans l’ordre croissant les ceintures blanche, jaune, orange, verte, bleue puis marron. On a ensuite les ceintures d’un niveau plus élevé ; la noire portée du 1er au 5e dan ; rouge et blanche pour les 6e , 7e et 8e dan ; et le rouge pour les deux derniers dan. Ces différentes ceintures sont portées sur un kimono de couleur blanche.